Que faire en cas d’homme à la mer ("man overboard", MOB)

samedi, 18 août 2018 / Publié dans Conseils de Navigation
Que faire en cas d’homme à la mer ("man overboard", MOB)

En navigation, comme dans toute autre activité, des accidents peuvent se produire. L’homme à la mer (également appelé "MOB" pour "man overboard") fait partie de ces situations d’urgence. Lorsque/si cette situation se produit, il est essentiel de rester calme, concentré et organisé.

Dans une situation d’urgence d’homme à la mer, la séquence d’actions ci-dessous doit être suivie:

  • Crier "Un homme à la mer!" pour alerter l’équipage.
  • Appuyer sur le bouton MOB du GPS.
  • Lancer une bouée de sauvetage à l’homme à la mer. Marquer la position de l'homme à la mer par un fumigène ou une perche IOR.
  • Désigner un équipier qui pointera constamment du doigt l’homme à la mer.
  • Si le moteur est allumé:
    • Préparer un bout à lancer à l'homme à la mer.
    • Le skipper amènera le bateau le long de l’homme à la mer, bateau nez au vent et hélice débrayée.
    • Lancer un bout à l’homme à la mer, qu’il passera sous ses épaules, et le remonter à bord .

Méthodes fréquentes pour aller chercher un homme à la mer

La méthode en 8

La méthode en 8 est la manœuvre d’urgence traditionnelle pour récupérer un homme à la mer sur un voilier. Malgré de nombreuses nouvelles approches, il s’agit d'une stratégie qui reste fiable et souvent la meilleure. Lorsque l’équipage est en sous-effectif ou en cas de mauvais temps, cette méthode est préférable car elle évite d'avoir à empanner. Pour cette méthode, la trajectoire du voilier forme un 8. Sur un voilier, les étapes suivantes sont à suivre:

  • Mettre le bateau vent de travers et maintenir cette allure pendant 15 secondes
  • Lofer puis virer de bord, ne pas border le foc
  • Abattre jusqu'à être au grand largue
  • Remonter au vent jusqu’à ce que le bateau pointe vers la victime. À ce moment-là, le bateau doit être au petit largue.
  • Choquer la grand-voile jusqu’à ce que le bateau s'arrête au vent de la victime

La manœuvre de Boutakov (ou Williamson)

  • Cette manœuvre convient particulièrement dans des situations de visibilité réduite telles que la nuit, ou dans le cas où on risque de perdre de vue la victime (ou si c'est déjà le cas) mais où elle reste relativement proche du bateau.
  • Mettre le gouvernail à fond du côté où la personne est tombée (par exemple, si la personne est tombée à tribord, mettre la barre toute à tribord).
  • Après avoir dévié du cap d'origine d’environ 60 degrés, mettre la barre à fond du côté opposé.
  • Lorsque vous êtes à 20° du cap inverse, mettre la barre à zéro puis adopter le cap inverse du cap initial.
  • Amener l'embarcation au vent de la personne, immobiliser le bateau lorsque la personne se trouve le long du bord, à bonne distance des hélices.
  • Toujours amener le bateau au vent de la personne tombée à l'eau.

Cette manœuvre est connue en anglais sous le nom de "Williamson turn", en l’honneur de John Williamson de la réserve de la marine américaine, qui l’aurait utilisé en 1943. Cependant, selon le livre Uncommon Carriers de John McPhee, la manœuvre s'appelait à l'origine "le tuyau de Boutakov" et a été utilisée pendant la guerre russo-japonaise pour garder les armes à la même distance d'un ennemi. (Source : Wikipedia)