Guide de sécurité à bord: Mesures et dispositifs de sécurité à avoir à bord

vendredi, 17 juin 2022 / Publié dans Conseils de Navigation

La mer calme n’a jamais fait de grands marins! Et un bon navigateur se doit d’être préparé. Nous conseillons toujours de vous tenir prêts pour des mers agitées, il vaut mieux prévenir que guérir ! Voici un résumé des mesures et dispositifs de sécurité qu’il serait bon d’avoir à bord du bateau.

Avant de quitter la marina

Assurez-vous que votre bateau est équipé de fusées de détresse, d’une corne de brume, d’une lampe-torche, d’une bouée de sauvetage, d’extincteurs et d’une trousse de premiers secours. Contrôlez régulièrement les extincteurs. S’il s’agit d’extincteurs à poudre, pensez à les secouer et à les retourner au moins une fois par an pour que la poudre ne se s’accumule en grumeaux. Sachez qu’il est formellement interdit d’actionner une fusée de détresse si vous n’êtes pas en situation de danger. 

Une fois à bord, chaque passager doit avoir un gilet de sauvetage facilement accessible. Assurez-vous que tout le monde a un gilet à la taille adaptée. Les gilets de sauvetage sont dotés d’un col permettant de maintenir la tête hors de l’eau, leur flottabilité est essentiellement localisée sur l’avant, au niveau de l’estomac, afin de vous aider à vous retourner pour flotter sur le dos. La taille d’un gilet de sauvetage est basée sur le poids corporel ; assurez-vous d’avoir un gilet correspondant à votre fourchette de poids. Cependant, il faut surtout que le gilet vous aille bien. Si vous pesez 75 kg, mais que vous êtes plus à l’aise dans le gilet correspondant à la fourchette de poids de 50-70 kg, alors vous devriez tout de même choisir celui-là.

À bord, soyez équipés d’outils tels que des cartes marines actuelles et un compas magnétique en bon état de marche. Vous ne devez pas compter exclusivement sur des équipements électroniques. En cas de coupure de courant, vous risquez de vous désorienter.

measures-to-minimize-the-impact-of-the-coronavirus-main.jpg
navigare-yachting-good-value-sailing-in-croatia.jpg

Assurez-vous de bien charger la batterie de votre téléphone pour pouvoir demander de l’aide en cas de besoin. C’est encore mieux si au moins l’un des passagers est familiarisé avec les radios VHF, si vous en avez une à bord.

Pensez à vérifier que les lumières de l’ancre fonctionnent correctement. Gardez des ampoules de rechange pour les changer facilement en cas de besoin. Vous pouvez également, comme solution à court terme, vous servir d’une lampe-torche pour remplacer la lumière défectueuse, le temps de pouvoir la changer.

Chaque passager doit savoir comment éteindre l’arrivée du gaz. Il est bien connu que le plus grand danger en mer, c’est la terre ! Mais un feu à bord ne serait pas souhaitable. Les cuisines des bateaux sont souvent équipées de gazinières et, si un accident a lieu dans la cuisine, tout le monde à bord doit savoir comment l’éviter. Il se peut qu’éteindre la gazinière ne soit pas suffisant, dans ce cas il sera nécessaire de couper complètement l’arrivée du gaz.

Embarquez assez de provisions et d’eau potable. On utilise une expression rigolote en suédois qui signifie « La mer, ça creuse » ; elle se réfère au fait que vous allez probablement avoir beaucoup plus d’appétit en mer après avoir tiré toutes ces cordes et avoir passé des heures au soleil ! Alors, n’oubliez pas de boire beaucoup d’eau et de renouveler vos dépôts de sel!

Avant de lever l’ancre et de hisser les voiles, assurez-vous de bien écouter le bulletin météo. Surtout, ayez un toujours un plan B, au cas où le mauvais temps annoncé arriverait un jour plus tôt que prévu.

Repassez avec chaque passager la procédure à suivre s’il se retrouvait en situation d’homme à la mer. Tout le monde doit être familiarisé avec les gestes à adopter. Nous en reparlerons plus en détail un peu plus bas.

En mer

Boire ou naviguer ; il faut choisir ! Célébrer autour d’une bière après avoir jeté l’ancre au mouillage dans une baie est presque une tradition. Prenez un moment pour voir comment se comporte le bateau et si l’ancre a pris correctement, en vous assurant qu’il n’est pas en train de glisser. Vous ne devez, en aucun cas, boire en mer lorsque vous barrez le bateau. Les eaux profondes et un capitaine alcoolisé ne font pas bon ménage.

Restez toujours attentif et les yeux bien ouverts, à la recherche d’autres bateaux, de rochers submergés ou de nuages menaçants. Évitez de suivre aveuglément votre traceur et les bulletins météo, car tous les obstacles ne sont peut-être pas indiqués sur les cartes et le temps peut tourner très rapidement. Assurez-vous également de toujours maintenir une vitesse raisonnable.

Vérifiez régulièrement les niveaux de carburant. L’indicateur de carburant peut s’endommager, il est donc important de s’assurer qu’il se comporte normalement : il ne serait pas souhaitable de se retrouver égaré en pleine mer avec les réservoirs de carburant vides!

Suivez toujours votre position, si quelque chose devait arriver, il est bon de savoir exactement où vous vous trouvez si vous devez l’annoncer à la radio, en cas de situation d’homme à la mer ou de coupure de courant.

Si vous êtes en situation d’homme à la mer, assurez-vous qu’un membre de l’équipage se charge de ne pas perdre de vue la personne qui se trouve dans l’eau. Notez votre position sur la carte et faites demi-tour. Certains traceurs sont dotés d’une fonction MOB (« Man overboard » ou homme à la mer) qui verrouille la position que vous aviez lorsque vous avez appuyé sur le bouton MOB, afin de retrouver votre chemin après avoir fait demi-tour. Si c’est possible, faites également en sorte qu’un membre de l’équipage le communique par radio. Si c’est vous qui êtes tombé à l’eau, essayez de garder votre calme et concentrez-vous sur le fait de vous maintenir à flot. Ne paniquez pas lorsque vous verrez le bateau s’éloigner, il faut plusieurs minutes pour que le bateau puisse faire demi-tour et revenir. En revenant près de l’homme à la mer ; mettez votre moteur en position neutre et approchez-vous de lui en faisant en sorte de vous situer de son côté gauche ou droit. Gardez votre calme le plus que vous le pouvez. Cela peut être une très bonne idée de vous entraîner pour que tout le monde à bord soit familiarisé avec cette situation — surtout si c’est le capitaine qui se retrouve à l’eau. REMARQUE : NE VOUS ENTRAÎNEZ PAS À L’HOMME À LA MER avec une vraie personne dans l’eau ! Utilisez une défense ou autre objet flottant. Dans le cas contraire ; vous risquez de vous retrouver dans une vraie situation d’homme à la mer, qui pourrait finir par mal tourner.

Et, enfin, ne dépassez pas le nombre de personnes autorisées pour votre bateau.