Planifiez l’avitaillement de votre bateau de location comme un pro

jeudi, 28 octobre 2021 / Publié dans Conseils de Navigation
Planifiez l’avitaillement de votre bateau de location comme un pro

Des conseils pour s’approvisionner lors d’une croisière en bateau de location

La nourriture : elle joue un rôle tellement essentiel dans nos vacances que l’on cherche à ne pas se louper, surtout lorsqu’on prépare l’avitaillement pour une croisière fabuleuse en location de bateau coque nue dans les îles Vierges britanniques ou en Croatie avec Navigare Yachting. L’avitaillement nécessite un peu de math et beaucoup de doigté, il faut surtout bien s’organiser pour ne manquer de rien. Voici quelques conseils avérés sur ce à quoi vous attendre, la meilleure manière de ranger et les quantités qu’il vous faudra embarquer — pour que, dans l’idéal, vous puissiez revenir avec un garde-manger vide et des passagers rassasiés!

L’avitaillement se réfère au fait de s’approvisionner en vivres ; une expression communément utilisée en langage marin. Trop d’avitaillement serait du gâchis, mais trop peu d’avitaillement pourrait bien rendre vos passagers grincheux, surtout dans les destinations isolées où les restaurants se font rares. Votre agence de location, les membres de votre équipage et les particularités de votre destination sont autant de facteurs vous permettant de faire les bons choix d’avitaillement

Planification du menu selon l’équipage

La meilleure façon de démarrer est de se concentrer sur les personnes qui seront à bord. Prenez connaissance des goûts, des possibles allergies et des attentes culinaires de chacun. Apprenez à connaître les membres de votre groupe. Sont-ils des gourmets ? Aiment-ils aller au restaurant? Cuisineront-ils? Savent-ils comment? Y aura-t-il un volontaire pour la corvée de vaisselle? Les femmes ont tendance à moins manger que les hommes, mais elles ont aussi plus d’intolérances alimentaires ou de préférences de consommation, comme le fait de ne pas manger de viande, de gluten ou de produits laitiers.

navigare-yachting-cooking-on-sailboat-what-food-to-buy.jpg

Faire une estimation de ce que chaque passager mangera ou boira pendant la croisière peut s’avérer assez difficile, puisque, en vacances, on a tendance à manger plus fréquemment entre les repas et à consommer plus d’alcool que dans la vie de tous les jours. Renseignez-vous sur toute allergie grave, comme une allergie aux fruits de mer ou à certains fruits secs, pouvant provoquer un choc anaphylactique. D’ailleurs, beaucoup de personnes ne veulent manger que sur terre ferme, dans ce cas il vous faudra moins de nourriture et plus de réservations de restaurant. Une fois que vous connaîtrez les membres de votre équipage, commencez par planifier votre menu, détaillez les ingrédients nécessaires à chaque plat, puis faites des listes.

Planifiez quatre « repas » par jour : le petit-déjeuner, le déjeuner, le dîner et l’apéro. Ce dernier sera la clé, même pour les enfants, qui aimeront se joindre aux adultes avec un bon sirop et quelques en-cas. Il n’est pas nécessaire de faire des plats très élaborés. Cela devrait être amplement suffisant avec des pâtisseries et un yaourt au petit-déjeuner, des salades au déjeuner, des fromages et des dipes aux légumes pour l’apéro, puis un bon dîner le soir.

restaurants-in-croatia-main.jpg

Si votre groupe souhaite surtout manger à bord, planifiez vos dîners pour tous les soirs exceptés un, pour ce dernier dîner vous pourrez mettre à profit tous les restes (il y en aura sûrement beaucoup). En ce qui concerne l’approvisionnement sur site, si vous partez avec tout votre équipage faire les courses cela peut vite devenir le bazar, chacun risque de se disperser et d’acheter des aliments que vous ne pourrez pas marier dans le même menu... Donc, passer par la case planification de menu est aussi primordial que de désigner un équipier en charge de l’avitaillement.

Les opportunités offertes par votre lieu de destination

L’avitaillement vous sera amené là où vous récupérerez votre bateau de location. Par exemple, si votre location coque nue se trouve en Croatie ou en Grèce, vous pourrez réaliser un premier avitaillement léger à la base puis vous réapprovisionner sur la route, dans les nombreux magasins à votre disposition dans chaque ville. Les ports abritent de délicieux restaurants, alors profitez-en pour vous permettre des escapades spontanées à terre. Vous ne serez pas le premier navigateur à être tenté par l’odeur d’un hamburger au paradis! Les destinations plus isolées, telles que les Bahamas et la Thaïlande, pourraient obliger à préparer plus de repas à bord, un facteur dont vous devrez tenir compte lors de votre planification de menu.

Dans certaines parties des Caraïbes, les vendeurs locaux viennent jusqu’à votre bateau avec du pain frais et des croissants. On peut également acheter la prise du matin au pêcheur du coin. Alors, restez flexible et profitez de ces petits plaisirs pour embarquer moins de nourriture à bord. Manger local, pour économiser et pour mieux profiter de l’aventure ! Renseignez-vous sur les produits de saison, vous pourrez vous les procurer dans les marchés de producteurs locaux; des lieux bon marché, colorés et instructifs.

Les options proposées par les bases de location

La plupart des sociétés proposant la location de bateau coque nue mettent à disposition une possibilité d’avitaillement total, partiel ou nul. La dernière option est assez risquée, au cas où vous trouveriez tous les magasins fermés à votre arrivée, tandis que l’option d’avitaillement total se révèle, en règle générale, très coûteuse et trop chargée. Le mieux est de choisir une option partielle limitée (par exemple, tous les petits-déjeuners, déjeuners et seulement quelques dîners) qui vous permettra d’avoir à manger à bord sans être lié à des choix ou des quantités spécifiques.

Votre agence de location de bateau pourra vous recommander des fournisseurs externes ou vous fournir une liste d’avitaillement, allant des allumettes au bifteck. Il vous faudra connaître le nombre de personnes à nourrir, sur combien de jours, sans oublier d’ajouter les produits ménagers. Nous vous conseillons de prendre un moment pour faire les calculs nécessaires. Vous pouvez contacter votre conseiller pour connaître la procédure de commande de la base ou obtenir plus d’informations. Vous serez surpris de la quantité d’options qui vous seront offertes, bien plus que dans un formulaire de commande ordinaire. N’oubliez pas de vérifier si les aliments frais seront mis au réfrigérateur si vous êtes absent lors de leur livraison.

white-bay-beach-jost-van-dyke-main.jpg

Si vous avez recruté un cuisinier pour la durée de votre croisière, il vous aidera dans la planification de votre avitaillement.

L’avitaillement partiel représente l’option idéale pour les indispensables tels que les lourdes bouteilles d’eau potable. Dans les climats chauds, on estime généralement une consommation d’environ 4 L par personne et par jour, comptez plus dans les Caraïbes et moins en Méditerranée. Choisissez des produits que l’on peut facilement oublier en faisant les courses : allumettes, détergent vaisselle, éponges, sacs-poubelle, charbon, sel et poivre. L’assaisonnement peut être apporté de chez vous, pour acheter le moins de quantités possible une fois sur place.

Considérations supplémentaires

Moins, c’est plus. Quel que soit ce dont vous pensez avoir besoin, vous pouvez le diviser par 3. Selon votre destination, achetez plus et en moindre quantité, plutôt que d’embarquer les produits pour une semaine entière dès votre point de départ. Vos provisions resteront fraîches et pourront être rangées plus facilement, puis, les marchés locaux sont très amusants et vous permettent de découvrir des délices de la région, telles que la mousse de mahi-mahi (une pâte de poisson) ou des bières locales.

navigare-yachting-british-virgin-islands-tortola.jpg

A la fin de votre location, il faudra décider de ce que vous comptez faire avec votre surplus de provisions. Partager vos restes atténuera la sensation d’avoir trop dépensé en avitaillement. Vous pourrez offrir vos produits encore fermés ou vos bouteilles pleines à des navigateurs qui vivent sur leur bateau à l’année ou bien demander à l’équipe de notre base s’il est possible de faire une donation.

C’est peut-être l’air marin ou l’appétit éveillé par la navigation ou les heures passées sur la planche de paddle ; mais la nourriture a bien meilleur goût lorsque l’on est en mer. Que vous soyez un gourmet ou une personne qui peut se nourrir de conserves, une préparation minutieuse de votre menu à bord ne sera pas du temps perdu. L’avitaillement est une danse minutieuse entre stratégie et tactiques, et quiconque ayant démontré en maîtriser le rythme devrait être invité à bord de toutes les locations dans le futur!

Planifiez l’avitaillement de votre bateau de location comme un pro

Do you have any questions? Ask away! We are here for you.

*champs obligatoires

Erreurs